Enfin de la création! Un porte-monnaie macaron ♥ DIY

Je vous l’avais dit, une envie de parler d’autres choses que de produits de beauté, à savoir de mes petites créations et bricolages m’envahit depuis quelques articles. Je peux enfin vous dévoiler la première! \Ü/
Le soucis avec moi c’est que quand j’ai un projet en tête, toute ma concentration est mise dessus et je n’arrive pas à être inspirée pour faire autre chose.
Quand il s’agit de bricolages la phrase une chose à la fois est donc d’application.
Alors voilà quand pour des questions de timing deux projets s’entrecroisent c’est fichtrement compliqué à réaliser dans ma petite tête.
Je prépare un Swap depuis quelques semaines. Enfin, là il est terminé mais comme je tenais à respecter les délais d’envoi imposés je tenais à l’avoir terminé et à le faire bien (Je vous en parlerai très bientôt d’ailleurs).
Je déteste les bricolages bacclés, ça doit être parfait sinon ils finissent à la poubelle. Perfectionnisme, bonjour!
L’autre projet qui tombait dedans était celui destiné à une personne qui m’est très chère.
Je voulais lui faire un joli cadeau ou j’avais vraiment mis du mien. Seulement entre le boulot qui me prenait un temps fou, le swap et le reste, mon inspiration n’y était pas tout à fait.
Je n’avais pas envie de vite lui faire un petit truc ni vu ni connu. J’avais besoin d’être moi même convaincue sinon je m’en serais voulue même si ça lui avait plu. J’avais d’ailleurs quand même fait une première tentative en ayant 1000 choses dans la tête et c’était plutôt raté.
J’étais découragée, me disant que j’allais la décevoir avec mon petit macaron tout rabougri.
J’ai finalement attendu littéralement la dernière minute pour m’y reprendre çàd le jour même où elle fêtait son 25ème anniversaire, moment qui marquait aussi la fin d’une période très mouvementée à mon travail.

Je fais mes débuts en estampage sur métal. Ils sont encore TRÈS loin d’être parfaits, ma technique étant clairement à améliorer mais j’adore. J’y consacrerai aussi un article très bientôt.
Une fois mon petit estampage fini je voulais une jolie boite pour le mettre dedans mais, bien évidemment je voulais la faire moi.
Les macarons étant probablement la sucrerie que je préfère le plus au monde malgré leur prix ils sont clairement source d’inspiration. Souvent bricolés avec leur forme de mini sandwich coloré c’est quelque chose de plutôt ludique/fun avec une petite pointe de luxe.
Exactement ce qu’elle mérite, donc!
Il esiste des tutoriels tous faits mais je n’aime pas les suivre . Que ce soit le matériel que je n’ai pas, la technique que je ne comprends pas ou l’explication qui ne me convient pas il y a toujours un problème lorsque je suis un tutoriel. Ici vous avez donc la façon dont moi je l’ai fait en espérant que vous n’avez pas le même problème que moi.

Voici donc cette fameuse petite boite en forme de macaron et les différentes étapes pour la réaliser:

Matériel:

Deux tissus différends

Du rembourrage

Deux boutons (ou morceaux de carton)

Du carton

Un compas

Des ciseaux

Une aiguille et du fil

Un marqueur

Un cutter à précision

Un pistolet à colle

Une tirette

Du ruban

Marche à suivre:

Fotor0520195148

Je me suis servie de deux gros boutons pour que la coquille du macaron ne bouge pas et ne soit pas trop fragile. Dans mon premier essai raté, je m’étais servie de carton. Ça fonctionne aussi mais ça tiendra moins longtemps et risque de s’abîmer plus rapidement.
J’ai utilisé du rembourrage « fait pour » mais n’en ayant pas lors du premier essai j’avais utilisé du coton.
Le résultat sera plus uniforme avec du rembourrage vu que le coton fait parfois de petites boules mais comme il s’agit ici d’un rembourrage en petite surface ça fera très bien l’affaire si vous n’avez pas envie d’en acheter juste pour ça. Surtout que dans les magasins, les « petits » sacs de rembourrage sont plutôt grands donc si vous n’allez pas l’utiliser pour autre chose ça ne sert à rien.
Vous pouvez aussi ne rien mettre mais perdrez alors l’effet moelleux du macaron.
Pour ce qui est des mesures, je les ai faites en fonction du bouton. J’ai laissé un bon cm et demi autour pour qu’en tirant sur le fil une fois passé sur tous les petits marquages le bouton soit bien pris dedans et ne bouge pas.
Marquer les endroits à coudre n’est bien sur pas obligatoire mais pour moi c’est beaucoup plus facile.

Fotor0520195355

Attacher la tirette est un peu plus compliqué. Personnellement tous mes bricolages se font un peu à l’impro. Les techniques que j’utilise ne sont peut être pas les meilleures mais c’est celles que j’ai trouvées au fil du temps.
Pour que la couture de la tirette soit invisible, j’utilise la technique que vous voyez en haut à droite. Je n’ai aucune idée de si elle porte un nom, j’espère que la photo est assez claire.
À moins d’avoir de la chance (ou d’avoir bien calculé si vous savez le faire, ce n’est pas mon cas) la tirette ne sera pas de la bonne longueur. Prenez la plutôt trop grande que trop petite sous peine de tout devoir recommencer.
Il existe des façons pour raccourcir une tirette, google est votre ami pour un résultat plus pro. Moi j’ai vu que la fin de la tirette était couverte d’une sorte de colle alors j’ai fait pareil. J’ai vu l’occasion d’utiliser mon pistolet à colle, j’ai foncé!
Ah oui, mon pistolet à colle est mon gadget préféré du moment, j’ai envie de passer mon temps à coller tout et n’importe quoi.
Une fois que j’avais fait le tour de mon macaron j’ai coupé la partie en trop et empêché la tirette de ressortir avec mon jouet préféré du moment.
Les choses se sont corsées au moment de coudre la partie du dessous mais avec persévérance on arrive à tout.
Je ne suis pourtant pas une personne particulièrement patiente à part lorsqu’il s’agit de bricolage. Ma patience atteint alors des sommets inconnus dont je suis toujours la première étonnée.
La partie « moche » de la fin de la tirette sera ensuite cachée par un joli ruban que j’avais de toutes façons prévu de mettre donc je ne me suis pas inquiétée et était même soulagée de ne pas devoir faire un choix quand à l’endroit où le placer.

Fotor052020169

Pour recouvrir le bouton j’ai, à l’aide d’un compas pris les mesures de l’intérieur du macaron.
J’ai ensuite collé le deuxième tissus sur un petit morceau de carton. Vous pouvez le coudre si vous voulez mais je ne pouvais laisser passer une autre occasion de me servir de mon pistolet.
J’ai ensuite collé mon petit carton fleuri à l’intérieur du macaron en prenant soin de bien couvrir les coutures et de délimiter la tirette pour qu’elle soit mieux fixée.
Cette étape prend son importance lorsque vous fermez le macaron. Si la tirette est flasque c’est plus difficile à ouvrir et fermer. Chose que j’ai appris à mes dépends tout à la fin.

Pour l’anecdote, quand j’étais petite j’ai une fois voulu faire l’effigie de Minnie Mouse avec une peinture qui après adhère aux surfaces lisses pour la mettre à ma fenêtre. J’ai fait n’importe quoi avec la peinture et Minnie est devenue la petite fille du joker qui à l’époque ne me plaisait pas du tout. Remplie de frustration j’ai donc fait ce que font tous les enfants frustrés, à savoir, pleurer et bouder.
Ma tante remplie de patience m’a alors appris une grande leçon: C’est en faisant des erreurs que l’on apprend.
Dans mon cas ça se vérifie dans ma vie de tous les jours et je ne parle pas seulement de bricolage.

Pour en revenir à nos macarons, si j’avais suivi une technique existante je n’aurais rien appris. Même si j’ai du m’y reprendre à deux fois au moins je savais où ça avait mal tourné la première fois et pouvais donc plus facilement trouver une solution avec le matériel que j’avais à ma disposition.
Une fois cette étape terminée il ne restait plus qu’à coller (ou coudre mais vous connaissez maintenant mon addiction à la colle, sans jeu de mots) le petit ruban sur la fin de la tirette. J’ai coupé une petite fente dans la tirette  à l’aide d’un cutter à précision afin d’y faire entrer le ruban et j’ai aussi bien collé que cousu pour la sécuriser. Attention à ne pas avoir un gros pâté de colle et de fil en faisant ça, sinon c’est moche.

Mon macaron étant fini, il ne restait plus qu’à mettre le petit porte clef que j’avais fait pour l’occasion et dont la photo est beaucoup trop lumineuse.
En le refermant j’ai eu l’horreur de constater que j’avais cousu la tirette du bas de façon trop désserrée et du coup, le bas étant légèrement plus large que le haut, la fermeture est plus compliquée. L’étape du carton prend ici toute son importance, car sans c’était bien pire.
Je me suis consolée en me disant que de cette façon il était clair que c’était du fait maison et que 20 minutes plus tard il fallait que j’apporte son cadeau à mon amie qui m’attendait déjà depuis un moment.
J’ai complété avec des petites trouvailles juste pour elle et si je n’avais pas eu de la fièvre et 1000 heures de sommeil en attente let’s party!
Fotor0520201743
Bon anniversaire ma Baboue! ♥

That’s all folks!

Publicités

7 réflexions sur “Enfin de la création! Un porte-monnaie macaron ♥ DIY

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s