Ces filles qui se disent geek…

Il est à présent clair que je ne suis pas une blogueuse régulière. Il est vrai qu’entre les 1000 choses à faire de la vie qu’on a toustes je ne prends pas toujours le temps de passer par ici.

Quoi qu’il en soit je vais vous parler d’un sujet qui me tient à cœur.
Je vais également profiter de l’occasion pour vous parler de ce que j’ai fait ces derniers temps.

Les vacances ont pointé leur bout de leur nez et c’était pas trop tôt!
Juste avant ces jours de soleil à ne rien faire, une amie a épousé son cher et tendre.
Ce mariage avait un thème pas comme les autres et qui ne faisait pas l’unanimité: Les super héros.

Personnellement le thème me paraissait super et j’ai eu du mal à comprendre en quoi certains invités ou tout simplement des gens cherchant à donner leur avis n’approuvaient pas.
Pour essayer de les comprendre j’ai d’abord du comprendre ce qu’était un mariage en tant que tel.
Dans mes souvenirs d’enfant il s’agissait de gâteau et de nourriture avec deux invités d’honneur.

Ce qui avait l’air de déranger les gens dans ce thème était le fait qu’il casse le traditionnel. Invitations en bd, déco, plan de table et souvenirs en fonction du thème, on était loin du tout blanc tout traditionnel en effet.
Selon moi les invités et quidams n’ont pas à approuver ou non la façon dont s’organise cette journée réservée aux deux intéressés. Si ils ont envie de fleurs jaunes vertes ou mauves ça les regarde et il en va de même pour le thème.
On était pourtant loin des caricatures à l’américaine. Il n’y avait ni déguisements ni spectacle.
Il y a bien eu robe de mariée, messe, commune et soirée dans les règles de l’art. Les médisances faisant partie de la vie, ces personnes n’ont rien gâché. Le tout était réussi, original et magique comme il se devait.

WP_20130622_008 WP_20130622_009 WP_20130622_015

Quelques jours après ce moment très fort en émotions  venait la comic con de Paris.
5ème Édition mais la première pour moi. Convention qui me fait rêver depuis que j’ai vu les images de celle de San Diego. Ce n’est certes pas le même budget mais on se doit de se contenter de ce que l’on a.

Voici donc le sujet qui me touche tant.
Une fille doit justifier par 1001 façons son intérêt pour la pop-culture et les jeux vidéos. Elle devra le faire encore et encore et ne sera jamais réellement acceptée dans ce monde qui reste  encore réservé aux hommes.
De nombreux articles démontrent ce phénomène, des chartes anti-harcèlement voient même le jour dans certaines conventions.
Quelques exemples (anglophones) ici et ici. En français: ici et ici.
Des articles du genre il y en a des centaines. Des groupes féministes geek ont fait leur apparition et les réseaux sociaux sont remplis de filles clamant leur intérêt pour les jeux vidéos et la pop culture.

Lorsqu’une fille se dit geek, pour être prise au sérieux elle devrait correspondre au cliché que la plupart des gens imaginaient dans le passé. Boutons, lunettes, en surpoids, intéllo etc… Et encore!
J’ai dit « dans le passé » parce que depuis le geek est devenu chic. Des émissions comme « The big bang theory, the walking dead » et les derniers Marvel ou Dc ont ouvert ce monde au grand public mais ont, par la même occasion perdu pas mal de fans en enlevant aux personnages ce qui les rendait intéressants: le fait qu’ils n’étaient pas faits pour plaire à tout le monde.

Personnellement ce sont des films et émissions que je peux apprécier mais qui, pour moi, en comparaison à des émissions comme « Firefly, Doctor Who, Sherlock etc etc etc » sont moins prenantes au long terme.
L’adaptation de certains livres tels que « Le seigneur des anneaux », « Harry Potter » et, plus récemment « Game of Thrones » et « The Hunger Games » ont également ouvert ces fandoms aux quidams. Pour moi, quel que soit le livre adapté, un film ne le rattrape jamais en qualité. Aussi bon soit il.

Si la fille geek est jolie, bien foutue, s’intéresse aussi aux cosmétiques ou aux chaussures, elle n’a aucune chance.

Pourtant comme l’illustre très bien cette image les intérêts de chacun n’ont pas forcément un lien avec leur sexe biologique et souvent, pour accéder à certains domaines la fille devra s’adapter pour se faire accepter en perdant l’occasion de rester elle même.

stuff-like-this

Je ne suis moi même experte en rien. Justifier mes intérêts pour la science, la science fiction, certaines technologies, l’espace etc etc etc m’est donc très difficile.
Je ne saurais pourtant pas non plus justifier mon intérêt pour les cosmétiques ou les chaussures.
Sont-ils pour autant faux?
Lorsque je m’extasie devant une maquette en légo, un tournevis sonique, une partie d’Assassins Creed ou ma nouvelle paire de chaussures est-ce du semblant?
Il n’y a que moi pour juger ce qu’il me plait, ce qui m’extasie et ce qui ne m’intéresse pas.
Un réel sexisme existe dans ce monde même parmi ceux qui pensent ne pas le faire subir et parfois même entre filles elles-mêmes. Une fille sera moins facilement prise au sérieux si elle joue avec des hommes. Si elle perd on dira que c’est parce que c’est une fille. Si elle se trompe en parlant d’un détail startrek, des yeux se lèveront au ciel et personne ne sera étonné. On ira parfois même jusqu’à lui demander pourquoi elle fait semblant.
Ce sera pris par beaucoup pour une façon de vouloir attirer l’attention.
Les exemples cités paraissent peut être exagérés ou caricaturés mais sont malheureusement tous vrais.
Lorsque j’ai voulu commencer les comics j’ai eu beaucoup de mal à trouver une personne pour me conseiller. Je ne connais rien de ce monde et la plupart des vendeurs ne m’ont pas prise au sérieux ou ont traité ma demande comme s’il s’agissait d’une soupe minute.
Comment pouvoir alors un jour accéder à ce savoir qui ressort comme argument lorsqu’une fille se dit intéressée?
Internet regorgeant de belles initiatives j’ai fini par trouver mon bonheur.
Je recherche encore une plateforme ou femmes et hommes parlent librement de leurs intérêts et fandoms sur cette culture fascinante. Sans jugement sur base du sexe et où un vrai partage est présent. Utopique?
Suis-je vraiment une geek? Qu’est-ce qu’un vrai geek?
Autant de questions auxquelles je n’ai pas la réponse mais auxquelles certains ont essayé de répondre.

1013520_550888041640782_1355126657_n

Je ne pense pas avoir besoin d’un graphique pour me qualifier. Un geek était lorsque j’étais petite tout sauf glamour.
Faire partie du club d’échecs, s’intéresser à la science et me prendre pour Xena la guerrière m’ont valu plus d’une moquerie. Pourtant je ne me suis jamais qualifiée de geek. Ce terme je l’ai entendu bien plus tard, dans mon adolescence et il n’avait toujours rien de glamour. Il parlait de mes intérêts et ceux de milliers d’autres personnes de manière péjorative.
Bien entourée, celà n’a jamais été un réel soucis pour moi mais là où j’ai été chanceuse d’autres ne l’ont pas été.

Depuis être geek se limite à avoir un macbook et de grandes lunettes ainsi qu’un livre, quel qu’il soit et un café sous le bras.
Une vraie mode en est née, mettant tous ces anciens geeks à la lumière et croyant les mettre sur un piédestal alors qu’au final la différence entre les nouveaux et anciens geeks est toujours bien présente dans les cours de récré ou espaces communs.
Différence que je ne trouve pas forcément mauvaise mais qui le reste malgré tout.

fze

That’s all folks!

Advertisements

5 réflexions sur “Ces filles qui se disent geek…

  1. Pingback: Mode récup: ON – Customiser de vieux vêtements | Cocosphere

  2. Pingback: Nerd block ou la box version geek! (Édition février 2014) | Cocosphere

  3. Pingback: Harley in cuffs! (DIY) <3 | Cocosphere

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s